fbpx

Les cahiers de vacances sont-ils encore utiles ?

Vous hésitez encore à acheter un cahier de vacances à votre enfant cet été ? Des alternatives existent !

Chaque été, la perspective des vacances marque pour beaucoup de parents le retour d’un thème important : les cahiers de vacances. Il s’en vend chaque année 4,5 millions (source : panel Gfk). Mais pourquoi un tel engouement ?

Aux yeux des parents, les cahiers de vacances sont un moyen de rattraper un retard accumulé au cours de l’année, afin d’aborder la rentrée du bon pied. Cette longue pause serait l’occasion pour l’enfant de prendre le temps de comprendre et approfondir ce qu’il n’a pas assimilé en classe. Une autre raison réside en la longueur des vacances d’été : de nombreux parents craignent qu’une coupure de deux mois et demi fasse perdre à leur enfant l’habitude d’étudier. Il est en effet important de ne pas cesser d’apprendre : le cerveau doit continuer de travailler, et l’enfant d’acquérir des connaissances.

Ce jeune garçon révise ses mathématiques avec les cahiers de vacances
4,5 millions de cahiers de vacances sont vendus en France chaque année



L’efficacité des cahiers de vacances est remise en question

Mais les cahiers de vacances constituent-ils vraiment la meilleure manière d’apprendre ?
Pour beaucoup d’enfants, il s’agit d’une corvée : se replonger dans l’ambiance scolaire en période de vacances n’est pas aisé. Par ailleurs, cette méthode fastidieuse n’est pas toujours performante : selon plusieurs psychologues et professeurs, les cahiers de vacances sont utiles uniquement lorsqu’ils servent à consolider des acquis qui fonctionnent comme des mécanismes. En revanche, ils ne permettent pas à l’élève de comprendre ce qui n’a pas été compris en classe. Ils le poussent en effet à apprendre toujours de la même manière, la manière scolaire, tout en fournissant un enseignement d’une qualité moindre que celui dispensé par un professeur.

Des alternatives aux cahiers de vacances existent

Mieux vaut donc pousser l’enfant à réfléchir et travailler autrement. Les vacances scolaires sont l’occasion pour lui d’explorer d’autres méthodes d’apprentissage. Par ailleurs, sa réussite scolaire ne dépend pas uniquement de sa maîtrise des programmes, mais aussi de sa capacité à réfléchir, à analyser, de ses connaissances extra-scolaires… Autant d’éléments qu’il peut développer pendant les vacances.

Les possibilités sont infinies : pour le pousser à lire, on peut l’emmener à la bibliothèque et le laisser choisir lui-même ses livres. Cela le motive davantage qu’une lecture scolaire obligatoire. Une sortie en forêt lui fait découvrir la nature. Les visites de musées ou de sites historiques peuvent lui permettre de développer son intérêt pour l’Histoire. Même les mathématiques peuvent être travaillées de manière ludique et amusante : l’application Yokimi aide l’enfant à apprendre les maths en s’amusant, presque comme un jeu vidéo, et propose une offre très avantageuse pour les vacances : 1€ pour les trois mois d’été. La préparation d’un gâteau est aussi toujours une bonne manière de réviser la proportionnalité ! Pour les plus chanceux, les voyages sont une superbe occasion de s’intéresser à une culture nouvelle, voire de pratiquer une langue étrangère.

Cette mère n'utilise pas de cahiers de vacances avec son enfant, mais met en place d'autres méthodes d'apprentissage
La découverte de la nature est extrêmement enrichissante pour l’enfant



Vous l’aurez compris, les cahiers de vacances ne sont pas une solution miracle. Ils constituent une méthode de travail utile, mais à condition qu’il ne s’agisse pas d’une corvée. Veillez donc à en parler avec votre enfant au lieu de le lui imposer, et gardez à l’esprit que de nombreuses alternatives existent.

Et si vous désirez découvrir d’autres manières d’aider votre enfant en maths, c’est par ici !

Fermer le menu